Cotehardie

 

Cotehardie en laine fine

Ouverture devant et manches à boutons en métal.

 

Les cottes se resserrent au fur et à mesure du XIV è siècle jusqu’à l’avènement de la cotehardie aussi bien féminine que masculine, dont l’ajustement nécessite des rangées de boutons près du corps. Ceux-ci sont bien entendu un signe de richesse, selon leur quantité et leur finesse de réalisation.

Les cottes sont accompagnées de chausses près du corps avec pied ou guêtre, d’une robe plus ample par-dessus et de chemise et braies courtes en sous-vêtement. 

 

 

 

Demandez votre tenue XIV è sur mesure, selon le visuel et le personnage de votre choix !

Pour plus d’informations ou l’établissement d’un devis, contactez l’artisan au 06 80 50 50 62  / atelier@virginie-chaverot.fr

 

Crédits Photos : Virginie Chaverot
p1020846-copiep1020858

Homme – XIV è siècle